Chat with us, powered by LiveChat

Suite à la législation antitrust de l’UE entrée en vigueur l’an dernier, Google a créé un programme permettant aux sites comparateurs d’achats comme Kelkoo de figurer dans les pages de résultats de recherche générale à compter de septembre 2017- Cette initiative vise à améliorer la concurrence dans l’espace des annonces d’achat de Google (à l’avenir, les annonces d’achat ne seront plus simplement référencées « par Google »)

Google a confirmé que des tarifs CPC avantageux seraient appliqués aux annonceurs utilisant le nouveau format Comparison Shopping Site (CSS). Les annonceurs peuvent s’attendre à une baisse de leur CPC de 15 à 20 % à partir du même positionnement dans les résultats d’achat. Afin d’encourager les annonceurs, Google propose un crédit publicitaire plafonné à 32 000 € par période de 30 jours sur la base d’un montant de dépense annonceur mensuel en utilisant le nouveau format de sites comparateurs de prix.

Il est clair que Google subit les pressions de la Commission européenne pour apporter une contribution positive en améliorant la part d’impression des sites alternatifs comparateurs de prix dans la page générale des résultats de recherche. Cette initiative devrait être très attractive vis à vis des annonceurs, qui pour une fois voient une baisse potentielle de leurs coûts publicitaires sur Google. À l’instar de Sainsburys Argos au Royaume-Uni, un nombre croissant de détaillants de l’UE prennent maintenant conscience de cette opportunité lucrative.